Lancer sa propre boutique de prêt-à-porter est un investissement qui promet une bonne rentabilité sur le court terme à condition de bien repenser son projet et de s’en remettre à un business plan élaboré. Quels sont les points à retenir pour lancer sa boutique de prêt-à-porter ? Comment choisir son concept ? Comment réussir son projet ? Les réponses dans les prochaines lignes.

Comment choisir son secteur d’activité ?

L’achat de vêtements et d’accessoires compte parmi les dépenses courantes pour la plupart des Français. D’ailleurs, le secteur de l’habillement connait un grand essor depuis ces dix dernières années, en témoigne l’engouement des gens lors des périodes de soldes. Il convient toutefois de rappeler qu’un tel projet doit être bien pensé pour promettre de bonnes rentabilités. Avant toute chose, il faudra ainsi choisir le type de marché sur lequel on souhaite se lancer. Si la mode féminine reste incontournable, il reste que la mode pour enfants et les accessoires en tout genre commencent à séduire un grand panel de clients. Le choix du concept devra répondre à un besoin bien identifié et devra aller de pair avec une bonne étude de marché.

Quid des moyens financiers et des ressources humaines ?

investir dans le prêt à porter1Une fois qu’on a choisi le secteur d’activité, il convient de s’interroger sur les ressources humaines et les moyens disponibles. Pour ceux qui choisissent de lancer leur propre marque, il faudra s’assurer de disposer des bonnes compétences, et ce, dans tous les domaines, depuis l’achat à la vente en passant par les questions marketing et la gestion des stocks. Pour ceux qui préfèrent prendre des associés, il est impératif de s’entourer de collaborateurs performants avec les mêmes objectifs que soi. En ce qui concerne mes moyens logistiques, la première chose à faire est de rechercher l’emplacement. Dans l’idéal, il devra être situé dans une zone commerciale, en centre-ville. L’agencement de l’intérieur de la boutique de prêt-à-porter et le choix des mobiliers est aussi à prioriser, car elle va donner une première idée des valeurs et du style mis en avant par la boutique. La décoration intérieure de la boutique doit être en harmonie avec les pièces proposées en rayons et renvoyer une image positive de la marque. Que ce soit dans le choix des couleurs, des formes des mobiliers ou de la décoration des murs, tout doit susciter l’envie chez le client.

En ce qui concerne les questions de gestion de stocks et de paperasseries, il parait judicieux d’opter pour des logiciels dédiés, notamment pour ceux qui prévoient de se tourner vers la dématérialisation de factures fournisseurs et de la numérisation de leurs documents de comptabilité. Des logiciels de gestion de stocks devraient également aider à simplifier la tâche au quotidien. Enfin, pour ce qui est des moyens financiers, l’idéal est d’avoir un bon investissement de départ et un bas de laine qui se révèlera bien utile en cas d’imprévus. Aussi, l’apport de départ devra être bien conséquent pour assurer le lancement du magasin de prêt-à-porter et s’il ne suffit malheureusement pas à assurer au financement du projet, il faudra miser sur l’emprunt qui va aider à compléter l’apport personnel.

Vous pouvez partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn